Loi sur les divulgations faites dans l’intérêt public (protection des divulgateurs d’actes répréhensibles)

Ce que les fonctionnaires du gouvernement du Manitoba doivent savoir sur la procédure à suivre pour faire une divulgation

  1. Préambule
  2. À qui s’applique la nouvelle Loi?
  3. Qu’entend-on par « divulgation » dans la nouvelle Loi?
  4. Quels actes la nouvelle Loi considère-t-elle comme « répréhensibles »?
  5. Comment puis-je savoir s’il s’agit d’actes répréhensibles en vertu de la nouvelle Loi?
  6. Que dois-je faire s’il ne s’agit pas d’actes répréhensibles graves?
  7. Comment la nouvelle Loi me protège-t-elle contre des mesures de représailles?
  8. Quelles sont mes obligations et mes responsabilités?
  9. Ma divulgation peut-elle contenir des renseignements confidentiels?
  10. Quelle est la marche à suivre pour faire une divulgation?
  11. Que se passe-t-il une fois que j’ai divulgué l’acte répréhensible?
  12. Mon identité sera-t-elle protégée?
  13. Si une situation est urgente, puis-je faire une divulgation « au public »?
  14. Que dois-je faire si j'ai besoin de services de consultation juridique?
  15. Comment les divulgations d’actes répréhensibles sont-elles faites au public?

Liens - Loi sur les divulgations faites dans l’intérêt public (protection des divulgateurs d’actes répréhensibles)


1. Préambule

Le gouvernement du Manitoba s’est engagé à respecter des valeurs professionnelles et à adopter une éthique à toute épreuve en ce qui concerne les services offerts au public manitobain. Les élus, les hauts fonctionnaires et les employés ont en commun la volonté de veiller à ce que le secteur public soit un milieu intègre, transparent et inspirant confiance.

Afin de renforcer la protection qui existe déjà par l’entremise d’autres lois manitobaines, ainsi que des règles de pratique et de procédure provinciales, la province a adopté la Loi sur les divulgations faites dans l’intérêt public (protection des divulgateurs d’actes répréhensibles). Cette loi prévoit une démarche claire à suivre pour les employés et les autres personnes qui veulent communiquer leurs inquiétudes en ce qui concerne certains actes répréhensibles graves ayant été commis dans la fonction publique manitobaine. La Loi protège également les divulgateurs contre les représailles.

La présente feuille fournit des renseignements à tout fonctionnaire du gouvernement du Manitoba qui désire divulguer des renseignements sur un acte répréhensible d’une façon qui respectera les exigences de la nouvelle Loi et qui lui fournira une protection contre les représailles.

La nouvelle Loi n’a pas pour objet de traiter des questions courantes liées au fonctionnement ou aux ressources humaines. Les employés qui ont des inquiétudes à ce sujet devraient suivre les règles actuelles pour traiter de ces questions. (Voir les questions 4. Quels actes la nouvelle Loi considère-t-elle comme répréhensibles et 6. Que dois-je faire s’il ne s’agit pas d’actes répréhensibles graves?(insérer le lien) pour de plus amples renseignements.)

2. À qui s’applique la nouvelle Loi?

La nouvelle Loi s’applique aux employés et aux cadres qui travaillent à tous les niveaux dans les ministères provinciaux, les bureaux de l’Assemblée législative et les organismes gouvernementaux, y compris les organismes comme Manitoba Hydro, la Société des alcools du Manitoba, la Commission des accidents du travail et d’autres encore, de même que les offices régionaux de la santé, les offices des services à l’enfant et à la famille et tout autre organisme nommé dans un règlement pris en application de la nouvelle Loi.

La nouvelle Loi prévoit aussi une protection pour les employés et fournisseurs du secteur privé qui divulguent à l’ombudsman du Manitoba des actes répréhensibles ayant été commis dans le secteur public manitobain.

Haut de page

3. Qu’entend-on par « divulgation » dans la nouvelle Loi?

La nouvelle Loi s’appliquera aux actes répréhensibles graves ayant été commis dans la fonction publique manitobaine.

En vertu de la nouvelle Loi, la divulgation doit :

Voir la question ten. Quelle est la marche à suivre pour faire une divulgation? pour obtenir des renseignements sur la marche à suivre afin qu’une divulgation soit protégée en vertu de la nouvelle Loi.

4. Quels actes la nouvelle Loi considère-t-elle comme « répréhensibles »?

Les actes ci-dessous sont considérés comme répréhensibles en vertu de la nouvelle Loi :

Indépendamment de toute autre peine prévue par la loi, l'employé qui commet un acte répréhensible s'expose à des sanctions disciplinaires pouvant aller jusqu'au licenciement.

Haut de page

5. Comment puis-je savoir s’il s’agit d’actes répréhensibles en vertu de la nouvelle Loi?

L'employé qui envisage de faire une divulgation peut demander des conseils au « fonctionnaire désigné  » ou à l’ombudsman du Manitoba.

Le fonctionnaire désigné ou l'ombudsman peut exiger que la demande de conseils soit présentée par écrit.

6. Que dois-je faire s’il ne s’agit pas d’actes répréhensibles graves?

La nouvelle Loi s’appliquera aux actes répréhensibles graves ayant été commis dans la fonction publique manitobaine. Elle n’a pas pour objet de traiter des questions courantes liées au fonctionnement ou aux ressources humaines.

La nouvelle Loi n’a pas non plus pour objet de fournir une autre voie pour les employés en litige avec leur employeur dans le cadre d'une convention collective ou d'un contrat de travail, pour des questions de ressources humaines.

Les employés qui ont des inquiétudes sur ces questions devraient suivre les procédures existantes pour traiter de ces questions.

Haut de page

7. Comment la nouvelle Loi me protège-t-elle contre des mesures de représailles?

La nouvelle Loi protège les employés contre les représailles, c’est-à-dire toute mesure prise à l’égard d’un employé parce que cette personne a, de bonne foi, demandé des conseils sur la façon de faire une divulgation, fait une divulgation ou collaboré à une enquête. Les représailles peuvent être des sanctions disciplinaires, la rétrogradation de l’employé, son licenciement, ou toute mesure portant atteinte à son emploi ou à ses conditions de travail, ou une menace de prendre l’une ou l’autre de ces mesures.

Un employé ou un fonctionnaire de la fonction publique manitobaine peut déposer une plainte par écrit auprès à la Commission du travail du Manitoba s’il croit avoir été victime de représailles.

La nouvelle Loi  va plus loin que les garanties déjà offertes par d’autres lois du Manitoba (par ex. : la Loi sur les services à l’enfant et à la famille, la Loi sur la protection des personnes recevant des soins et la Loi sur la sécurité et l’hygiène du travail), ainsi que les pratiques et processus provinciaux existants.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur les protections accordées à tous les fonctionnaires du Manitoba, veuillez consulter la feuilles de renseignements intitulée Ce que les fonctionnaires doivent savoir à propos de la protection contre les représailles.

8. Quelles sont mes obligations et mes responsabilités?

Les employés qui divulguent les actes ont un certain nombre de responsabilités en vertu de la nouvelle Loi, notamment, agir de bonne foi, maintenir la confidentialité des renseignements et coopérer aux enquêtes.

Les employés qui divulguent les actes ont un certain nombre de responsabilités en ce qui concerne les renseignements confidentiels ou personnels. (Voir la question 9. Ma divulgation peut-elle contenir des renseignements confidentiels? pour obtenir de plus amples renseignements.)
Pour obtenir de plus amples renseignements sur le moment où un employé peut faire une divulgation au public, voir la question 13. Si une situation est urgente, puis-je faire une divulgation « au public »?

Tous les employés et les fonctionnaires d’un ministère du gouvernement provincial doivent également collaborer entièrement avec l’ombudsman du Manitoba en ce qui concerne le traitement d’une divulgation ou de renseignements en vertu de la nouvelle Loi.

Il existe des infractions générales en vertu de la nouvelle Loi, qui sont punissables d’une amende maximale de 10 000 $, qui comprend :

Les employés peuvent également avoir des responsabilités relatives à l’établissement de rapports en vertu d’autres lois, pratiques ou processus du Manitoba. (Par ex., la nouvelle Loi ne remplace pas les responsabilités et les obligations conférées par des lois comme la Loi sur les services à l’enfant et à la famille, la Loi sur la qualité de l’eau potable, la Loi sur la protection des personnes recevant des soins et la Loi sur la sécurité et l’hygiène du travail.)

Haut de page

9. Ma divulgation peut-elle contenir des renseignements confidentiels?

Sauf quelques exceptions, l'employé peut faire une divulgation en vertu de la Loi sur les divulgations faites dans l’intérêt public (protection des divulgateurs d’actes répréhensibles) même si une autre loi ou un autre règlement interdit la communication des renseignements concernés.

La nouvelle Loi n’autorise pas l’employé à communiquer :

des renseignements protégés par le secret professionnel liant l'avocat à son client. (De façon générale, ces renseignements comprennent toute communication verbale ou écrite de nature confidentielle entre un avocat et un client ayant rapport à la demande, à la formulation ou à l’offre de conseils ou d’assistance juridiques.)

Si la divulgation porte sur des renseignements personnels ou confidentiels, l'employé prend toutes les mesures raisonnables afin que seuls les renseignements nécessaires à la divulgation soient communiqués.

Si l’employé fait une divulgation au public, il ne peut pas communiquer de renseignements qui font l’objet d’une protection un d’une restriction de communication sous le régime d’une loi provinciale ou fédérale.

10. Quelle est la marche à suivre pour faire une divulgation?

Chaque ministère provincial, bureau de l’Assemblée législative ou organisme gouvernemental régi par la Loi doit nommer un haut fonctionnaire (« fonctionnaire désigné ») qui sera chargé de s’occuper des divulgations d’actes répréhensibles.

Un employé peut faire une divulgation à son superviseur, au fonctionnaire désigné ou à l’ombudsman du Manitoba, s’il a des motifs raisonnables de croire qu’il possède des renseignements qui pourraient démontrer qu’un acte répréhensible a été commis ou est sur le point de l’être. Un employé du Bureau de l’ombudsman peut faire une divulgation au vérificateur général.

La divulgation doit :

Les divulgations anonymes et toute autre divulgation qui ne respecte pas les exigences de la nouvelle Loi ne sont pas protégées.

Pour obtenir de plus amples renseignements sur la marche à suivre pour faire une divulgation, consulter la feuille de renseignements intitulée Ce que les fonctionnaires du gouvernement du Manitoba doivent savoir sur la participation à la divulgation.

Haut de page

11. Que se passe-t-il une fois que j’ai divulgué l’acte répréhensible?

Chaque ministère, bureau de l’Assemblée législative ou organisme gouvernemental doit avoir établi une marche à suivre pour recevoir et traiter les divulgations.  Cette marche à suivre montre ce qui se produit après qu’une divulgation a été reçue par un supérieur  ou un fonctionnaire désigné.  De plus, la nouvelle Loi décrit brièvement ce qui se passe lorsque l’ombudsman du Manitoba reçoit une divulgation.

Pour obtenir de plus amples renseignements, consulter la feuille de renseignements intitulée Ce que les fonctionnaires du gouvernement du Manitoba doivent savoir sur la participation à la divulgation.

12. Mon identité sera-t-elle protégée?

L’identité de l’employé qui divulgue l’acte et des autres personnes qui participent à la divulgation, ainsi que le caractère confidentiel de l’information recueillie, seront protégés, dans la plus large mesure possible.  Toute enquête sur la divulgation d’un acte répréhensible en vertu de la nouvelle Loi doit respecter les principes d'équité procédurale et de justice naturelle.

Tous les superviseurs, les fonctionnaires désignés et les employés, y compris les employés qui divulguent des actes répréhensibles, sont chargés de maintenir le caractère confidentiel des renseignements.

Haut de page

13. Si une situation est urgente, puis-je faire une divulgation « au public »?

Si l’employé a des motifs raisonnables de croire :

l'employé peut alors divulguer la situation au public.  Toutefois, il doit :

14. Que dois-je faire si j’ai besoin de services de consultation juridique?

Le fonctionnaire désigné ou l’ombudsman du Manitoba peut prendre des mesures pour que des services de consultation juridique soient fournis aux employés et aux autres personnes qui participent à une procédure ou à une enquête en vertu de la nouvelle Loi, si le fonctionnaire désigné l'estime nécessaire pour la réalisation de l'objet de la nouvelle Loi.

Tout employé qui estime qu’il a besoin de services de consultation juridique devrait communiquer avec le fonctionnaire désigné ou l’ombudsman du Manitoba.

Haut de page

15. Comment les divulgations d’actes répréhensibles sont-elles faites au public? 

Les ministères du gouvernement provincial, bureaux de l’Assemblée législative ou organismes gouvernementaux et l’ombudsman du Manitoba doivent produire un rapport annuel sur le nombre et la nature des divulgations d’actes répréhensibles reçues.

L’ombudsman peut également publier un rapport spécial ayant trait à toute question lorsque cela est dans l’intérêt public.

 

Pour en savoir plus sur la Loi sur les divulgations faites dans l’intérêt public (protection des divulgateurs d’actes répréhensibles), consulter le site Web de la Commission de la fonction publique à l’adresse suivante : http://www.gov.mb.ca/csc/index.fr.html.



Avertissement et droit d’auteur de la CFP)


(Fichier pdf)