Le Manitoba, toujours bonne mine! ACCUEIL LES
ADOS
NOUVELLES
Les enfants, toujours bonne MINE!
L’origine
des roches
Une mine
d'histoires
Le Manitoba,
toujours bonne mine!
Sagesse de
la Terre
Géogalerie TéléchargeAimants Zone
de jeux
Une mine
de réponses
Géoglossaire Liens Explorez le
Manitoba

Une mine d’histoires

Du nickel et des pointes de flèche aux pépites d’or, météorites, fossiles et bien plus encore, le Manitoba a de fabuleuses histoires et légendes à raconter sur les roches et les minéraux. Prends plaisir à découvrir le passé géologique haut en couleur du Manitoba. Clique sur le texte en rouge pour creuser davantage un sujet.

As-tu une histoire intéressante à partager au sujet des roches et des minéraux? Nous serions ravis de la découvrir! Envoie-la à minesinfo@gov.mb.ca.

 

Des secrets anciens

Amber

Si tu as un jour la chance de visiter le lac Cedar, dans l’ouest du Manitoba, tu pourrais y trouver un caillou brun doré qui ressemble à un morceau de verre. Examine-le attentivement! Ce pourrait être un morceau de résine d’arbre fossilisée très ancienne : l’ambre. On trouve de l’ambre un peu partout dans le monde, et elle est souvent considérée comme une gemme semi-précieuse très recherchée. Observe attentivement le morceau d’ambre. Te sens-tu observé à ton tour par quelque chose à l’intérieur? Il pourrait s’agir des restes d’un insecte vieux de 78 à 79 millions d’années (fossilisé environ 14 millions d’années avant la disparition des dinosaures).

La présence d’ambre dans le sable des plages de la rive ouest du lac Cedar, dans l’ouest du Manitoba, a été signalée pour la première fois en 1891 par Joseph Burr Tyrrell* (biographie en anglais seulement). Autrefois, on ramassait pêle-mêle de grandes quantités d’ambre du lac Cedar, aussi appelée « chémawinite », et des débris de bois de la plage. On triait ensuite les débris pour récolter l’ambre que l’on faisait fondre pour la transformer en vernis. C’est aussi ce que faisaient les Européens avec l’ambre de la mer Baltique au 16e et au 17e siècle. Après la construction du barrage de Grand Rapids, au Manitoba, en 1965, l’eau a recouvert les plages pleines d’ambre et a fait disparaître la chémawinite.

Toutefois, au fil du temps, une partie de l’ambre a réussi à refaire surface, en partie grâce à l’action des vagues sur les plages sablonneuses inondées qui permet de faire remonter les morceaux les plus légers. On peut donc à nouveau trouver ce « trésor » ancien le long du rivage du lac Cedar.

 

Comment faire de l’argent avec du nickel

La plupart des gens pensent qu’un « nickel » est une pièce de monnaie de cinq cents, mais savais-tu que le nickel est aussi un métal utilisé dans la fabrication de la pièce d’un dollar canadien (le huard)? Creuse le sujet!

 

Rocher des bisons

Tu ressens le besoin de te gratter le dos? Les bisons qui parcouraient les plaines du sud-ouest du Manitoba il y a de nombreuses années étaient comme toi. Regarde attentivement le paysage qui t’entoure au Fort Whyte Nature Centre de Winnipeg et près de son « Buffalo Stone Café », ainsi que dans les champs et les villes du Manitoba*. Tu pourrais tomber sur des roches énormes que les bisons utilisaient pour se gratter le dos! (clique sur l’image ci-dessous pour l’agrandir)

 

Hanté par l’or

There’s gold, and it’s haunting and
Haunting;
It’s luring me on as of old;
Yet it isn’t the gold that I’m wanting
So much as just finding the gold.
It’s the great, big, broad land way up
Yonder,
It’s the forests where silence has lease;
It’s the beauty that thrills me with wonder,
It’s the stillness that fills me with peace.

Un extrait du poème intitulé The Spell of the Yukon de Robert Service.

 

 

Une grosse pépite d’or

Pourquoi est-ce que trouver de l’or est tellement excitant? Tout d’abord, il n’est pas facile de trouver de l’or. Peux-tu imaginer ce que tu pourrais ressentir si tu trouvais une énorme pépite d’or par accident? Cela est arrivé au Manitoba, à Bissett, en 1961, lorsqu’on a découvert une très grosse pépite d’or à l’ancienne mine San Antonio. La pépite faisait 25,4 cm (10 pouces) de long et pesait six kilogrammes (211 onces). La pépite fut achetée deux ans plus tard et incorporée à la collection du Musée canadien de la nature à Ottawa, en tant que pièce qui témoigne de l’extraordinaire patrimoine minéral et minier du Canada.

 

Comment l’or est-il apparu au lac Rice?

Une légende autochtone raconte l’histoire d’un beau jeune homme aux cheveux d’or, originaire du nord, qui s’appelait Pogowi Manitou et qui un jour est allé rendre visite aux Autochtones qui vivaient sur la rive est du lac Winnipeg. La visite de Pogowi porta chance aux villageois pour la chasse. Une très belle jeune fille s’appelant Etomami vivait dans ce village. Bien qu’elle ait rencontré de nombreux jeunes hommes qui auraient été prêts à l’épouser, Etomami avait décidé d’épouser Pogowi Manitou. Un jour après leur mariage, alors que le couple était parti cueillir du riz sauvage, il fut arrêté par un jeune homme qui s’appelait Manigotagan. Furieux d’avoir été rejeté par Etomami, Manigotagan se précipita sur Pogowi Manitou et le tua. C’est depuis ce jour que l’on peut trouver des cheveux de métal jaune dans les roches de la région du lac Rice.

 

L’or noir du Manitoba

Savais-tu que le Manitoba a une industrie pétrolière? Eh oui, et c’est une industrie florissante! On a découvert du pétrole au Manitoba en 1951. La zone actuelle de production de pétrole au Manitoba se trouve dans le sud-ouest de la province, le long du bord nord-est du bassin Williston, un bassin sédimentaire qui s’étend également sur le bord sud de la Saskatchewan, sur le Dakota du Nord, le Dakota du Sud et le Montana. Depuis que la production pétrolière a commencé au Manitoba, plus de 296 millions de barils de pétrole ont été produits dans la province. Découvres-en plus sur l’industrie pétrolière au Manitoba.

 

L’histoire de Flin Flon

Au milieu des années 1900, un prospecteur s’appelant Tom Creighton aperçut un peu de métal brillant dans une tranchée. Tom était très excité à l’idée d’avoir trouvé de l’or. Or, il transportait depuis plusieurs années, dans son sac à dos, un livre broché racontant l’histoire d’un curieux personnage, Flintabbety Flonatin, qui vivait des aventures dans un monde souterrain débordant d’or. Tom pensa alors immédiatement au personnage de son livre d’histoire et s’exclama : « Mes amis, cela doit être l’endroit où le brave Flin Flon a secoué l’or qui s’était collé aux poils de sa moustache! Et si on appelait cet endroit Flin Flon? » Voilà comment l’une des toutes premières villes minières du Manitoba a reçu un nom tout à fait unique en son genre.

Canada Vignettes: Flin Flon (Videoci-dessous, Office national du film du Canada, 1978)

 

Des roches venues de l’espace!

Savais-tu que l’un des lacs du Manitoba a été formé par l’impact une météorite venue de l’espace? Ce lac se trouve dans la région du Bouclier canadien, dans le parc provincial du Whiteshell. Il s’agit du lac West Hawk qui, avec 115 mètres (377 pieds) de profondeur, est le lac le plus profond du Manitoba.

 

Un insecte de pierre?

En fait, c’est le plus grand trilobite du monde, Isotelus rex, une nouvelle espèce d’une ancienne créature trouvée dans le nord du Manitoba en 1998. Les trilobites sont un groupe éteint d’arthropodes (animaux à pieds articulés) marins. Ce fossile unique en son genre est un distant cousin des crabes, des scorpions et des insectes et c’est l’un des fossiles les plus communs du Paléozoïque (ère qui s’étend entre environ 545 et 250 millions d’années avant l’époque actuelle). Tu peux en apprendre plus sur cet ancien géant au Musée du Manitoba*, et en savoir plus sur le plus grand trilobite du monde ici*.

 

Le sel des pionniers

Lorsque les premiers colons sont arrivés au Manitoba ils ont découvert qu’ils pouvaient produire du sel à partir des sources salées se trouvant le long des lacs Manitoba et Winnipegosis. La production de sel est la première activité minière industrielle enregistrée dans la province. Au début des années 1800, des employés de la Compagnie de la Baie d’Hudson produisent le sel qui sert à préserver la viande. Entre 1818 et 1874, James Monkman et ses descendants ont extrait jusqu’à 1 000 boisseaux de sel par année des sources Monkman qui sont situées au nord de la collectivité actuelle de Winnipegosis.

 

Des pierres de foudre?

Les pierres peuvent faire des éclairs? Pas exactement, mais en frottant énergiquement deux blocs de quartz l’un contre l’autre, on peut créer un effet lumineux que l’on appelle la triboluminescence*. Mais, attends une minute, est-ce que la foudre peut créer des pierres? Oui, cela est possible. Si un éclair frappe un sédiment riche en silice comme le sable siliceux, cela aboutit à la formation de fulgurite*.

 

Une légende à 5 $

La ville de Bissett, au Manitoba, célèbre pour ses mines d’or, a bien des histoires à nous raconter. À l’époque du premier et célèbre claim minier de la ville et de son jalonnement, en 1911, par le major E. A. Pelletier, un inspecteur de la Royale Gendarmerie à cheval du Nord-Ouest, la ville n’avait pas de banque. Un gestionnaire de la mine San Antonio, D. J. Kennedy, décide alors de prendre les choses en main. Kennedy met en circulation des bons de 5 $ ou des livrets de tickets en papier. Ces bons étaient utilisés comme de l’argent au magasin de la compagnie et étaient appelés localement de l’argent Kennedy. Imagine la surprise du gestionnaire de la banque lorsque la Banque de Montréal ouvrit une succursale en ville en 1934 et qu’il trouva une lettre en provenance de Toronto simplement adressée à : Banque de Montréal, Bisset, BP, Dominion de Kennedy.

 

Des géants gelés?

Est-ce que tu trouves les hivers manitobains bien trop froids à ton goût? Recule donc de 25 000 ans en arrière, lorsque le Manitoba vivait sa dernière période glacière : là, il faisait VRAIMENT froid! Au fur et à mesure que le climat se refroidissait, d’énormes mammifères comme les mastodontes qui broutaient dans les marais et les régions boisées et les mammouths qui adoraient se nourrir dans les prairies du Manitoba ont été obligés de partir, chassés par l’avancée de gigantesques glaciers venus du Nord. Certains de ces animaux n’ont pas réussi à survivre à ce changement. Des os, des dents et des fragments de défenses en ivoire de mammouths et de mastodontes ont été trouvés dans des douzaines d’endroits au Manitoba, principalement dans des mines de graviers, dans la moitié sud de la province. Un certain nombre de ces découvertes ont été faites dans la région de Birds Hill.

* Cet hyperlien conduit à une page en anglais seulement.

haut de page