Novel Coronavirus COVID-19
 


Dépistage des personnes asymptomatiques



Les tests sont plus efficaces en présence de symptômes et moins précis chez les personnes asymptomatiques. Ainsi, un résultat négatif pourrait donner un faux sentiment de sécurité aux personnes chez lesquelles le virus pourrait encore être dans sa phase d’incubation et donc indétectable.


La période d’incubation de la COVID-19 est de 14 jours. Cela signifie que les symptômes peuvent commencer à se manifester à tout moment au cours de cette période. Étant donné qu’un test réalisé trop tôt peut donner un faux négatif, le dépistage des personnes asymptomatiques ne peut pas exclure une infection à la COVID-19. Même si la Province lançait une vaste campagne de dépistage des personnes asymptomatiques, il serait possible de détecter la maladie chez certaines personnes, mais non chez d’autres qui pourraient présenter leurs premiers symptômes après avoir subi le test.


Afin de mieux comprendre les schémas de transmission de la COVID-19 sur son territoire, la Province peut parfois offrir à un petit nombre de personnes asymptomatiques (« sans symptômes ») de subir un test sur une base volontaire. Les groupes auxquels ces tests sont proposés changent à mesure que la situation évolue au Manitoba et que nous comprenons de mieux en mieux la façon dont se transmet cette maladie.


À la fin de novembre, le Manitoba avait réalisé plus de 340 000 tests de dépistage de la COVID-19. Ce total inclut les malades symptomatiques, mais aussi des personnes asymptomatiques qui étaient des contacts étroits de cas confirmés ou qui, au contraire, n’avaient aucune exposition connue au virus.

  • Sur ces 340 000 tests, environ 66 000 ont été réalisés chez des personnes asymptomatiques.
  • Sur ces 66 000 tests, 2 718 (4,11 %) ont donné un résultat positif.

Pour l’instant, le Manitoba a suspendu ses efforts de dépistage chez les personnes asymptomatiques sans exposition connue à la COVID-19 en raison du taux de positivité élevé enregistré dans la province et de la nécessité de maintenir des approvisionnements adéquats pour poursuivre les efforts de dépistage chez les personnes symptomatiques. Les efforts de dépistage des personnes asymptomatiques se poursuivent dans les lieux d’éclosion, chez les contacts étroits de cas confirmés ainsi que dans certaines autres circonstances (p. ex. au moment de l’admission dans un hôpital ou un foyer de soins personnels).

De plus, les responsables de la santé publique ont lancé un projet pilote de dépistage dans les établissements de soins de longue durée. Le projet propose des tests de dépistage rapide au personnel asymptomatique de trois foyers de soins personnels autorisés. Pour en savoir plus sur ce projet pilote, consultez cette page.

Des tests de dépistage des personnes asymptomatiques ont été proposés sur une base volontaire aux camionneurs et dans des établissements de santé, pour des raisons non liées à la COVID-19.


Les tests sont le plus efficaces chez les personnes les plus susceptibles d’avoir été exposées au virus. C’est pourquoi nous poursuivons les efforts de dépistage chez les personnes asymptomatiques dans les lieux d’éclosion et chez celles qui sont des contacts directs de cas confirmés. C’est aussi pourquoi nous continuons de recommander fortement aux personnes qui présentent des symptômes, même légers, de subir un test de dépistage. En offrant un test aux personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19 et à celles qui sont les plus susceptibles d’avoir été exposées au virus, nous pouvons suivre la propagation de la maladie et maintenir nos réserves de matériel de dépistage.


À mesure qu’elles comprennent mieux la COVID-19, les instances responsables au Manitoba et ailleurs au Canada modifient les critères d’admissibilité au dépistage de façon à optimiser l’utilisation des ressources disponibles et à mieux repérer les cas. Les faux négatifs étant plus fréquents chez les personnes asymptomatiques, le meilleur moyen de gérer nos réserves de matériel de dépistage et de limiter la propagation de la COVID-19 est donc de réserver les tests aux personnes qui présentent des symptômes ou qui ont été exposées au virus.


Les résultats des tests sont nettement plus fiables chez les personnes qui présentent des symptômes de la COVID-19. Chez les personnes qui ne présentent pas de symptômes, le test peut donner un faux négatif, car la période d'incubation du virus peut durer jusqu'à 14 jours. Même si vous obtenez un résultat négatif, vous devez continuer d'observer les gestes de base (hygiène des mains, éloignement physique, port du masque et isolement à la maison en cas de maladie).


Les données montrent que les membres des Premières Nations présentent des formes graves de la COVID-19 en plus grande proportion et à un âge plus jeune que les autres Manitobains. Afin de réduire les répercussions occasionnées par cette situation et le risque de transmission de la COVID-19, en particulier à la suite de la découverte de variants préoccupants, les experts de la santé des Premières Nations et les responsables de la santé publique ont formulé un certain nombre de recommandations ciblées pour le dépistage. Il est maintenant recommandé que les personnes asymptomatiques qui doivent effectuer un voyage à destination des collectivités des Premières Nations et relevant du ministère des Relations avec les Autochtones et le Nord passent un test de dépistage de la COVID-19. La même recommandation s’applique aux résidents qui retournent dans une de ces collectivités après s’en être absentés pendant plus de 48 heures. De plus, les voyages non essentiels à destination et en provenance des collectivités des Premières Nations et relevant du ministère des Relations avec les Autochtones et le Nord demeurent déconseillés.