Le Manitoba, toujours bonne mine! ACCUEIL LES
ADOS
NOUVELLES
Les ados, toujours bonne MINE!
L'histoire
du roc
Exploration et
exploitation minière
Directions Des occasions
en or!
Géotours Les légendes
du roc
Géojeux FAQs D’autres ressources
à explorer
Liens Explorez le
Manitoba

L’histoire du roc

Savais-tu que le territoire du Manitoba, soit 650 000 km2, est plus vaste que l’État de la Californie, la France ou le Japon? C’est une vaste bande de terre dont 1/6 est recouvert de plus de 100 000 lacs d’eau douce. Le territoire unique du Manitoba va des terrains ondulés et des pentes (ou escarpements) des régions du mont Riding, du mont Duck et du mont Turtle aux grandes plaines fertiles du sud dans la vallée de la rivière Rouge jusqu’aux affleurements précambriens accidentés et riches en minéraux du Bouclier canadien à l’est et au nord. Tous ces paysages font partie d’une histoire minière diverse et riche qui remonte à des milliers, voire à des millions d’années. Explore une ligne de temps géologique* et l'exploitation minière au Manitoba au cours des siècles pour en savoir plus sur l’histoire des roches au Manitoba.

 

Géologie du Manitoba 101

La géologie du Manitoba s’est façonnée pendant des milliards d’années au cours d’ères géologiques qui ont laissé des dépôts de beaucoup de roches et de minéraux différents. Les roches les plus vieilles se situent dans le bouclier précambrien qui se trouve à l’est et au nord. Ces grandes étendues de roches sont principalement d’origine métamorphique. Des roches ignées ont aussi été formées à partir du magma. Des roches sédimentaires se sont formées lorsque les roches ignées, les roches métamorphiques et d’anciennes roches sédimentaires ont été transformées par météorisation et sous l’action de l’érosion. (Télécharge le PDF du Cycle des roches pour en savoir plus sur ces termes PDF).

Géologie et topographie du Manitoba

L’histoire géologique du Manitoba s’étend sur plus de 3,5 milliards d’années. En étudiant les roches de notre province, les géologues peuvent déduire quelle était l’apparence du Manitoba il y a des millions ou des centaines de millions d’années.

Article: Geology and Landforms of Manitoba* par M. Timothy Corkery PDF 
Reproduit de Geography of Manitoba: Its Land and Its People, sous la direction de John Welsted, John Everitt et Christophe Stadel (1996), reproduit avec la permission des Presses de l’Université du Manitoba.

Ères géologiques

Les roches sédimentaires se sont déposées pendant trois ères : le Paléozoïque (ère des premiers vertébrés), le Mésozoïque (ère des reptiles) et le Cénozoïque (ère des mammifères). Chaque ère géologique est divisée en périodes, et les lits de roches sont groupés selon leur âge et les formes de vie associées à chacune des périodes.

Périodes géologiques

Les roches déposées au Manitoba proviennent des périodes géologiques de l’Ordovicien, du Silurien, du Dévonien, du Mississippien, du Jurassique, du Crétacé, du Tertiaire et du Quaternaire*. Au Manitoba, les roches du Mississipien ne sont pas exposées à la surface (elles sont enfouies dans le sol).

Roche tendre… ou roche dure?

Toutes les roches sont dures! Si tu en échappes une sur le pied de quelqu’un, cette personne va le sentir! Mais pourquoi donc est-ce que les géologues qualifient les roches de tendres ou de dures? Pour les scientifiques comme les géologues, les termes informels « roche dure » et « roche tendre » sont une manière générale de faire référence au type de minéraux qui les intéresse ou à leur spécialité de travail en géologie.

Un géologue spécialisé en roches dures s’intéresse généralement aux roches ignées et métamorphiques comme le granite, le basalte, le gneiss ou le schiste. Ce type de géologue peut se consacrer principalement aux dépôts de minerais métalliques, au développement minier et à la cartographie du substrat rocheux dans les régions éloignées. Un mineur qui extrait du minerai d’une veine de quartz peut être qualifié de mineur spécialisé en roches dures. La géologie des roches dures au Manitoba concerne principalement l’étude du terrain précambrien dans la portion de Bouclier canadien qui se trouve dans la province et qui s’étend du Nunavut, au nord-ouest, jusqu’au Minnesota, dans le sud-est.

 


 

Un géologue spécialisé en roches tendres se consacre le plus souvent à la géologie du pétrole. Les roches tendres avec lesquelles ils travaillent sont souvent des roches sédimentaires comme le schiste ou le calcaire. Un géologue spécialisé en roches tendres travaille souvent pour l’industrie pétrolière ou pourrait participer à l’exploration des terrains sédimentaires pour y chercher des agrégats, du charbon et d’autres minéraux industriels. Un mineur qui extrait de la houille bitumineuse, du calcaire ou du gypse peut être qualifié de mineur spécialisé en roches tendres. Les roches tendres au Manitoba sont principalement les roches provenant du bassin sédimentaire de l’Ouest canadien dans la zone sud-ouest de la province ou du bassin de la baie d’Hudson dans le nord-est.

Bien qu’un géologue puisse te dire qu’il travaille avec des roches dures ou avec des roches tendres, garde toujours à l’esprit que ces termes ne sont jamais gravés dans la pierre. Ils sont utilisés de manière informelle parce qu’en fin de compte, beaucoup de roches ne correspondent pas précisément à l’une ou l’autre des catégories. Par exemple, le grès est généralement une roche sédimentaire assez dure lorsqu’il est cimenté par du carbonate de calcium ou de la silice; de son côté, le marbre est une roche métamorphique relativement tendre lorsqu’elle est exposée à des objets tranchants ou soumise à l’action d’un acide. Il faut aussi savoir que la calcite qui se trouve dans le calcaire est aussi dure que celle qui se trouve dans le marbre et que les grains de quartz qui se trouvent dans le grès, une roche tendre, sont aussi durs que ceux qui se trouvent dans certaines roches ignées et métamorphiques.

Les géologues étudient les roches pour déterminer les processus qui les ont formées, d’après le cycle géologique des roches. Ils travaillent aussi à évaluer et à déterminer où trouver certains autres types de roches utiles, qu’elles soient tendres ou dures. Cette approche (ou ce processus) est un travail scientifique très important parce qu’elle pose les jalons qui pourraient mener à l’excitante découverte de gisements pétroliers ou minéraux importants sur le plan économique.

Explore l’étude géologique des roches tendres et dures et apprends-en plus sur l’échelle de dureté de Mohs à geology.com*.
Examine une échelle des temps géologiques et une colonne stratigraphique du sud-ouest du Manitoba*.

 

Brrr! Il fait froid au Manitoba – Les dernières époques glaciaires

De 25 000 à 11 000 ans avant le présent

Est-ce que tu penses que l’hiver est d’un froid insupportable au Manitoba de nos jours? Imagine si tu avais vécu au Manitoba il y a 25 000 à 11 000 ans! C’est à ce moment-là que la dernière époque glaciaire s’est produite, au cours de ce qu’on appelle, en géologie, l’ère quaternaire. À cette époque, le climat de la Terre fluctuait entre des périodes froides et des périodes chaudes. Les périodes plus froides (périodes glaciaires) provoquaient l’avancée des glaciers. Pendant les périodes les plus froides, des glaciers massifs de plusieurs kilomètres d’épaisseur et de millions de kilomètres carrés de superficie couvraient la majorité du Canada, de l’Europe du Nord et de l’Asie et certaines parties des États-Unis. Durant la dernière période glaciaire majeure, à mesure que l’eau s’est évaporée, elle est retombée sous forme de neige dans les régions du Nord et s’est retrouvée prisonnière des glaciers, ce qui a empêché l’eau de retourner à la mer. En conséquence, le niveau de la mer a baissé considérablement, laissant émerger, dans la mer de Béring, un pont continental libre de glace qui reliait l’Amérique du Nord et l’Asie. Les animaux comme le bison, l’orignal, le caribou, l’ours, le loup et le lynx pouvaient migrer d’un continent à l’autre par ce pont de terre – la même route prise par les premiers humains pour atteindre l’Amérique du Nord, il y a environ 23 000 ans.

D’où venaient les glaciers? Télécharge une affiche pour découvrir et apprendre comment la période glaciaire s’est achevée par une fonte majeure : Les glaciers – Sculpteurs du paysage manitobain – De 25 000 à 11 000 ans avant le présent. PDF

De 11 000 à 7 000 ans avant le présent

Pendant les périodes plus chaudes (ou périodes interglaciaires), les glaciers se retiraient vers les régions polaires comme ils le font de nos jours. Les périodes les plus chaudes pendant les époques glaciaires de la Terre ont souvent duré des dizaines de milliers d’années. Les glaciers ou les nappes glaciaires qui recouvraient le Manitoba continuaient à fondre et ont été les derniers à se retirer, entre 11 000 et 7 000 ans de cela. Le lac glaciaire Agassiz a recouvert le Manitoba pendant plusieurs milliers d’années, en particulier la région qui est maintenant connue sous le nom de la vallée de la rivière Rouge. Le limon et l’argile qui se sont accumulés au fond du lac Agassiz étaient d’une épaisseur allant jusqu’à des dizaines de mètres.

Qu’est-ce qui est arrivé à toute cette boue? Télécharge une affiche pour découvrir les effets du lac Agassiz sur le Manitoba : Le recul des glaciers – Le dernier à se retirer – De 11 000 à 7 000 ans avant le présent. PDF

Les 7 000 dernières années

Dans la période postglaciaire, de grandes quantités de sable et de gravier sont demeurées sur place lors du retrait des glaces. Éparpillés dans tout le Manitoba, ces dépôts offrent l’avantage d’être facilement accessibles, ce qui permet de réduire les coûts de transport du sable et du gravier vers les chantiers de construction ou les autres endroits où ils pourraient être utilisés. En plus d’offrir au Manitoba de riches terres agricoles, l’argile laissée par le lac glaciaire Agassiz est un composant majeur servant à la fabrication du ciment portland. L’argile est aussi utilisée dans la production de granulat léger.

Qu’est-ce qui s’est produit après que les glaciers se soient finalement retirés? Télécharge une affiche pour découvrir comment les grands lacs du Manitoba se sont déplacés vers le sud : Les traces des glaciers – Période postglaciaire – Les 7 000 dernières années. PDF

 

Explore ce filon!

Fossils, Rocks and Time* (fossiles, roches et temps géologiques) – United States Geological Survey (USGS)

Igneous, metamorphic and sedimentary rocks* (roches ignées, sédimentaires et métamorphiques)

Mineral identification* (identification des minéraux) ( Video, ci-dessous)

* Cet hyperlien conduit à une page en anglais seulement.

haut de page