Le Manitoba, toujours bonne mine! ACCUEIL LES
ADOS
NOUVELLES
Les ados, toujours bonne MINE!
L'histoire
du roc
Exploration et
exploitation minière
Directions Des occasions
en or!
Géotours Les légendes
du roc
Géojeux FAQs D’autres ressources
à explorer
Liens Explorez le
Manitoba

Exploration et exploitation minière

Si tu penses que l’exploitation minière n’englobe que la construction de mines et le travail sous terre, prépare-toi à en apprendre plus. L’exploitation minière moderne est une industrie hautement avancée et technologiquement novatrice. L’exploitation minière, c’est beaucoup plus que de trouver des ressources et de les extraire de la terre. L’exploitation minière moderne est axée sur le développement durable et les pratiques respectueuses de l’environnement. Elle s’intéresse à bâtir des communautés et à innover pour l’avenir.

 

Ressources minérales au Manitoba

Pour tirer le maximum de nos ressources, Croissance, Entreprise et Commerce aide l’économie de la province à croître pour l'avenir grâce aux services professionnels offerts par ses diverses unités administratives.

Que font les géologues?

Les géologues du Manitoba peuvent travailler dans divers secteurs, y compris en exploration minérale. Découvre le travail effectué par les géologues spécialisés en exploration minérale et explore les carrières en géologie dans la section Des occasions en or!



Faits sur l’exploitation minière au Manitoba

L’exploitation minière et pétrolière est la deuxième industrie de ressources primaires en importance au Manitoba.
L’exploitation minière est une industrie s’appuyant sur des technologies de pointe.
L’exploitation minière est un des secteurs industriels les plus spécialisés et où les salaires sont les plus élevés.
Les possibilités dans l’industrie des mines englobent plus de 120 carrières différentes.
L’industrie minière s’est fermement engagée à adopter des pratiques de développement durable qui protègent le milieu naturel et qui répondent aux besoins des collectivités locales. (Source : Conseil des ressources humaines dans l’industrie minière)

 

Quels minerais sont exploités dans quelles mines?

L’exploitation minière au Manitoba au cours des siècles

Le Manitoba a une longue et prospère histoire d’exploitation minière. Le site Web sur l’exploitation minière au Manitoba au cours des siècles présente l’histoire de l’exploitation minière dans la province à l’aide d’une ligne du temps et comprend une carte provinciale montrant l’emplacement des sites miniers anciens et actuels, des renseignements sur les produits minéraux, une liste de sociétés minières et une banque de photos.



Les sociétés minières du Manitoba

Au Manitoba, beaucoup de sociétés exercent leurs activités dans les industries minières et pétrolières provinciales. Clique pour visiter une liste de sociétés d’exploration* et d’exploitation minière* actuellement actives au Manitoba et visite notre site sur l’exploitation minière au Manitoba au cours des siècles pour trouver une liste historique des sociétés qui ont travaillé dans la province.

 

Exploitation minière 101

L’exploitation minière comprend quatre phases (étapes) importantes :

L’exploration
La mise en valeur minière
La production
La réhabilitation et la fermeture

L’exploration

L’exploration concerne la recherche de ressources. L’exploration minérale est l’activité clé qui mène à l’ouverture d’une mine. En fait, l’exploitation minière serait impossible sans l’important travail préparatoire d’exploration. Le but principal de l’exploration est de trouver de nouvelles sources de métaux communs et de métaux précieux comme le nickel, le cuivre, le zinc et l’or et des métaux de spécialité comme le césium. De plus, l’exploration peut mener à la découverte de minéraux industriels*, comme la dolomite, le spodumène, l’argent, le gypse, le sel, le granite, le calcaire, la chaux, le sable et le gravier. Les ressources minérales du Manitoba qui pourraient faire l’objet d’un développement économique à l’avenir comprennent les diamants, les métaux du groupe du platine*, les métaux des terres rares, le titane, le vanadium, la chromite, la silice et la potasse.

Les géologues et les prospecteurs cherchent des preuves de la présence de ces matières. Une fois évaluées, ces ressources minérales pourraient avoir le potentiel d’être développées et constituer un gisement rentable pouvant être exploité ou extrait.

 

 

Trois types d’exploration minérale :

L’exploration primaire, ou exploration préliminaire, consiste à chercher des gisements minéraux dans une région qui n’a jamais été explorée auparavant.

L’exploration de zones désaffectées met en jeu la recherche d’autres dépôts près d’une mine connue.

L’exploration minérale sur le site est une recherche élargie d’une ressource minérale qui a déjà été trouvée et développée sur le territoire d’une mine existante.

 

Une chance sur 10 000!

Le taux de réussite de l’exploration primaire est très faible. Beaucoup d’indices minéralisés doivent être examinés attentivement pour savoir s’il existe un dépôt qui pourrait conduire à l’aménagement d’une mine. Moins d’un indice minéralisé sur 10 000 aboutira en fait à une mise en valeur minière.

L’exploration se traduit souvent par l’investissement de beaucoup de temps et d’argent dans la recherche de gisements minéraux. Dans le cadre de projets d’exploration pour lesquels un indice minéralisé prometteur existe, il peut s’écouler de sept à dix ans avant le démarrage d’une nouvelle mine ou même plus selon des facteurs comme la présence d’investissements pour soutenir un tel projet. Bref, la préparation d’une mine peut prendre plusieurs années et coûter plusieurs millions de dollars en travail d’exploration avant qu’une découverte ne soit faite. Du temps et des investissements supplémentaires peuvent être nécessaires pour finalement arriver à une mine pleinement fonctionnelle.

La mise en valeur

La mise en valeur minière comprend le processus visant à déterminer la valeur potentielle d’un gisement minéral et à évaluer si le gisement peut être exploité de manière rentable et ainsi profiter à la société minière et à la région. Divers facteurs doivent être pris en compte par une société minière avant qu’elle aille de l’avant avec l’aménagement et l’exploitation. Pour bâtir une mine, il est nécessaire que le gisement soit suffisamment grand et qu’il soit suffisamment rentable pour couvrir les coûts de construction (coûts en capital) et les coûts pour faire fonctionner la mine (charges d’exploitation). 

Les activités de mise en valeur minière peuvent inclure les éléments suivants :

le forage, l’échantillonnage, les essais sur le terrain et la collecte d’informations techniques, environnementales et autres pour augmenter les connaissances de la société minière sur les ressources;

la conception d’un plan de mine;

les discussions (la consultation) entre la société minière et le gouvernement et les communautés


 

 

La production (ou l’exploitation)

On dit qu’une mine est en phase d’exploitation lorsque le processus de production d’un produit minéral commence. L’exploitation débute lorsque de la terre et des roches sont retirées du sol (excavées) et qu’une usine de traitement se met à produire du minerai (matière commercialisable). Le minerai est d’abord séparé des roches qui l’entourent qui ne sont pas vendables (roche stérile). La durée de vie d’une mine peut aller de quelques années à plusieurs décennies. L’exploitation de la mine, et les expéditions qui en découlent, peuvent être saisonnières ou se faire à longueur d’année. 

Les principaux intervenants, lors de la phase d’exploitation minière, peuvent être variés. Des petites et grandes entreprises d’exploration, des sociétés d’experts-conseils, des fabricants et fournisseurs d’équipement, des entreprises de construction, des gouvernements, des fournisseurs de services et des associations industrielles peuvent y participer. En outre, les écoles, les entreprises d’enseignement postsecondaire ainsi que les groupes de développement communautaire et économique peuvent travailler en étroite collaboration avec l’industrie pour aider à sensibiliser la population aux carrières et aux débouchés du domaine minier.

La réhabilitation et la fermeture

La fermeture d’une mine comprend, après la cessation de toutes les activités minières sur le site, la réhabilitation (ou restauration) des terres ayant fait l’objet d’une exploitation minière pour qu’elles reviennent dans un état aussi près que possible de celui qu’elles avaient à l’origine.

Peu importe la durée pendant laquelle des mines sont en exploitation, au bout du compte, toutes les mines ont une date de fin d’exploitation ou une date de fermeture. Les mines ferment généralement pour diverses raisons mais, le plus souvent, c’est parce que la ressource qui y était extraite est épuisée. (Par exemple, une plus faible demande pour une ressource pourrait avoir entraîné une baisse du prix du métal en question, et il devient alors trop coûteux ou non rentable de continuer à exploiter la mine. La réhabilitation d’un site minier doit se faire conformément aux règlements gouvernementaux pertinents. Souvent, les activités environnementales continuent longtemps après qu’une société ait fini d’exploiter les ressources minières d’un site. Une société minière est obligée, selon les conditions de son permis ou de sa licence, de remettre en état le terrain utilisé et de faire le suivi des activités entreprises en ce sens afin de s’assurer de leur réussite.

 



Types d’exploitation minière

Exploitation minière souterraine, à ciel ouvert et de surface

L’exploitation souterraine ne commencera qu’après l’évaluation du corps minéralisé découvert, et celle-ci peut nécessiter le prélèvement d’échantillons de minerais (par forage) pendant plusieurs années. Une fois qu’un gisement de minerai qui vaut la peine d’être exploité est localisé, l’exploitation de la ressource peut commencer en forant un puits ou en faisant de l’excavation à ciel ouvert. Avant de commencer à percer un puits de mine, il faut construire un chevalement qui servira à tenir l’équipement et la machinerie employés pour accéder au minerai et pour transporter les produits extraits, ainsi que les travailleurs, du lieu du gisement à la surface. Chaque zone où du minerai est extrait se nomme une chambre. Une fois que le minerai est amené à la surface, il est envoyé dans une usine de traitement où le minerai utile est séparé de la roche stérile puis concentré. On extrait des minéraux comme le cuivre, le zinc ou le nickel à partir de mines souterraines, dans des communautés du nord du Manitoba comme Flin Flon, Thompson et Snow Lake.

Si un gisement de minerai est près de la surface, une société minière peut se servir de la méthode d’extraction à ciel ouvert (de surface). Les mines à ciel ouvert, ou carrières, sont créées en creusant le sol (ou en excavant), ce qui laisse des corniches, terrasses ou gradins. Comme c’est le cas de l’exploitation souterraine, des mesures sont prises pour aménager le site de manière à réduire au minimum les conséquences sur l’environnement et à travailler conformément aux lignes directrices règlementaires et à la loi.

 

La Loi sur les mines et les minéraux du Manitoba

La Loi sur les mines et les minéraux ainsi que d’autres lois et règlements ont été mis en place afin de répondre aux besoins de la société en matière de minéraux et de suivre la demande de ressources tout en veillant à que des règles importantes soient en place pour régir l’industrie minière et les autres activités connexes à ce secteur, tout en protégeant l’environnement.

 

Les mines abandonnées et orphelines

Les mines abandonnées ou orphelines sont celles dont le propriétaire ne peut pas être trouvé ou dont le propriétaire n’a pas les moyens de procéder à leur remise en état ou à leur renouvellement ou refuse de le faire. Il existe des mines de ce genre dans tous les territoires miniers du Canada.

Pourquoi est-ce qu’il existe des mines orphelines ou abandonnées?

Beaucoup de mines actuellement orphelines ou abandonnées ont été aménagées des dizaines d’années avant que les effets de l’exploitation minière, ou les conséquences potentielles qu’elle peut avoir sur l’environnement, ne soient pleinement compris et avant que les normes d’exploitation modernes ne soient mises en place.

Pourquoi les mines orphelines ou abandonnées devraient-elles être remises en état?

Certaines mines orphelines ou abandonnées pourraient poser des risques environnementaux, sanitaires, économiques ou en matière de sécurité aux communautés et pourraient avoir des effets sur l’industrie minière et sur les gouvernements. Le gouvernement du Manitoba a consacré des millions de dollars à la remise en état des mines orphelines et abandonné dans le cadre du Programme de restauration des sites miniers abandonnés et orphelins du Manitoba.

L’importance de la réhabilitation

La réhabilitation d’une mine est une démarche importante et éco-responsable qui a lieu lors de la fermeture des anciens sites d’exploitation minière. Elle comprend le repérage et la correction des risques en matière de sécurité, la gestion de l’élimination des substances potentiellement dangereuses et toxiques, l’élimination des contaminants dans l’air et dans l’eau et la restauration des terrains, pour qu’ils retournent le plus possible à leur état naturel.

Apprends-en plus sur les efforts du gouvernement du Manitoba en matière de remise en état de sites miniers orphelins ou abandonnés* sur le site Web de la Direction des mines.

 

L’exploitation minière verte

L’exploitation minière moderne accorde une attention particulière à l’équilibre entre les besoins de l’industrie et ceux des collectivités. L’approche actuelle inclut la remise en état (réhabilitation) des communautés et des sites où des activités minières ont eu lieu par le passé, comme les sites miniers orphelins et abandonnés. L’exploitation minière moderne ou verte est importante à long terme pour la durabilité tant des terrains que des collectivités étant le siège de ces activités. Bref, il s’agit ici de prendre soin de la Terre tout en profitant de ses ressources et en les appréciant. (Video, 7 minutes 43 secondes)

 

Sécurité dans les mines

L’exploitation minière au Manitoba est parmi les plus sécuritaires. La publication Manitoba Mine Training and Reference Manual* contient un programme détaillé de sécurité dans les mines et de formation au sauvetage.

 

L’or noir – Le pétrole du Manitoba

Qu’est-ce que le pétrole?

Le pétrole (un mot provenant du latin qui signifie « huile de pierre ») est constitué d’huile et de gaz naturel.

Tant le pétrole que le gaz sont des ressources non renouvelables. Le pétrole est formé de restes de plantes et d’animaux décomposés qui ont été compressés pendant des millions, voire des milliards d’années.

Lorsque le pétrole sort directement du sol sous forme liquide, il est nommé « pétrole brut » s’il est foncé et collant. Le pétrole brut qui s’évapore rapidement est nommé « pétrole léger », et celui qui ne coule pas facilement, « pétrole lourd ». L’expression « brut non corrosif » qualifie le pétrole facile à raffiner parce qu’il contient peu de soufre. Les huiles corrosives contiennent plus de soufre et exigent des traitements additionnels.

 

 

Histoire ancienne

Pendant des milliers d’années, les gens se servaient d’une substance visqueuse noire ayant l’allure du goudron que l’on trouve dans le sol, le bitume, et qui pouvait être utilisé pour rendre leurs maisons étanches, les protégeant ainsi des inondations, et pour réparer des poteries brisées. Dans l’ancien temps, le pétrole a longtemps été distillé pour faire du kérosène (pétrole lampant) utilisé dans les lampes à huile.

Énergie concentrée

Ce n’est qu’au cours du dernier siècle que le pétrole et le gaz sont devenus des sources importantes et majeures d’énergie. Aujourd’hui, tu peux probablement dire que le pétrole, comme les minéraux auxquels nous accordons de la valeur et que nous utilisons quotidiennement, fait tourner le monde. Le pétrole contient principalement les éléments hydrogènes et carbone, qui se combinent dans le pétrole pour former des composés chimiques appelés hydrocarbures. L’énergie du pétrole est emmagasinée dans les liaisons qui relient entre eux les atomes des molécules d’hydrocarbures.

Il y a suffisamment d’énergie dans un baril de pétrole brut (158,99 litres) pour faire bouillir environ 2 799 litres d’eau. Ça, c’est beaucoup d’eau! Cela illustre à quel point un baril de pétrole brut est en fait un baril d’énergie fortement concentrée qui nous aide à faire tourner la machine de nos vies.

L’essence produite à partir du pétrole brut (pétrole liquide non traité) alimente les voitures que nous conduisons, les avions dans lesquels nous volons, les bateaux, les trains, les camions, etc. Le gaz naturel est utilisé pour produire de l’énergie électrique, et le pétrole est aussi une matière première servant à fabriquer de nombreuses substances modernes comme les plastiques.

Le pétrole au Manitoba  

Les deux cinquièmes du sous-sol précambrien au Manitoba sont couverts de roches sédimentaires, et certaines des roches sédimentaires de la province contiennent du pétrole. Le pétrole a été découvert pour la première fois dans la province près de la ville de Daly et il est exploité au Manitoba depuis 1951.

Le Manitoba dispose de deux zones potentiellement productrices de pétrole et de gaz : le sud-ouest du Manitoba et les basses-terres de la baie d’Hudson.

Il y a environ 3 040 puits produisant du pétrole au Manitoba. Le coût actuel pour forer et terminer un puits de pétrole au Manitoba varie entre 325 000 $ et 1,2 million de dollars, principalement en raison de la profondeur des gisements à atteindre. Depuis 1951, plus de 315 millions de barils ou 50 milliards de litres de pétrole brut ont été produits à partir des formations rocheuses souterraines du sud-ouest du Manitoba. En 2012, on a produit environ 17,1 millions de barils (2,7 milliards de litres) de pétrole (soit 48 835 barils par jour) à partir des formations poreuses de grès et de calcaire se trouvant à des profondeurs allant jusqu’à un kilomètre.
Environ 80 % des droits gaziers et pétroliers du Manitoba appartiennent à des particuliers ou à des entreprises (propriétaires francs), les 20 % restants appartenant à la Couronne (du chef du Manitoba).

L’industrie pétrolière du Manitoba emploie de nombreux résidents, en particulier des villes de Virden, de Melita, de Waskada et de Pierson. Visite le site Web de la Direction des ressources pétrolières de Ressources minières Manitoba pour en savoir plus sur l’industrie pétrolière du Manitoba.

Références

Guide d’information minière pour les communautés autochtones : exploitation, aménagement, exploitation, fermeture. Gouvernement du Canada (2006).

 

Explore ce filon!

Commission géologique du Canada

Histoire de la Commission géologique du Canada

 

* Cet hyperlien conduit à une page en anglais seulement.

haut de page